Le frelon asiatique ou vespa velutina

Le frelon asiatique ou vespa velutina

Dans la famille des guêpes, le frelon représente l’espèce la plus agressive. Pouvant atteindre une taille jusqu’à 5,5 cm, il est aussi considéré comme étant le plus gros parmi les autres spécimens. Le frelon asiatique ou Vespa Velutina est originaire de l’Inde. Cette espèce d’insectes a fait son apparition en France avec l’importation de poteries chinoise. Nous pouvons également retrouver des frelons asiatiques dans d’autres pays comme la Belgique. Ils peuvent être inoffensifs, par contre, s’ils se sentent menacés, ils deviennent dangereux. Il serait donc pratique d’éviter de s’approcher de leur nid. Contrairement à certaines espèces de guêpes, le Vespa Velutinane ne risque pas de pénétrer dans la maison en fin de journée. A vrai dire, la lumière ne l’attire pas, et puis, il est moins nuisible par rapport à ses cousins. Néanmoins, plusieurs piqûres de ce type de guêpe peuvent s’avérer dangereuse, surtout pour les individus qui sont allergiques au venin des hyménoptères.

Généralité sur le frelon asiatique

Le Vespa Velutina se présente comme un gros insecte à pattes jaunes. Il est de couleur marron et possède des ailes brunes. Au niveau de sa tête et de son abdomen, nous remarquons des tâches orange. Le frelon asiatique se distingue de ses cousins avec son thorax brun noir. Nous le reconnaissons aussi par son quatrième segment assez jaune orangé. Dans cette catégorie, les reines peuvent mesurer dans les 30 mm, tandis que les ouvrières 20 à 25 mm.

Concernant le cycle de vie du frelon à pattes jaunes, les reines fondatrices construisent un nouveau nid en février-mars. En effet, c’est à cette période que se termine l’hibernation. Les reines pondent alors leurs premières larves qui vont ensuite devenir des ouvrières et effectuer le développement du nid. Ces dernières s’activent généralement en mai. Les reines et les mâles commencent à quitter le nid durant l’apogée, soit de juillet jusqu’en octobre. A l’arrivée de l’automne, les reines fécondées débutent à leur tour leur hibernation. Les mâles reviennent en hiver et ainsi de suite.

Autres points à savoir sur le frelon asiatique

Les frelons à pattes jaunes produisent un bourdonnement discret. Leurs nids sont souvent localisés dans les arbres, sous un toit ou sous une charpente. Les laisser tranquilles est un bon geste pour éviter qu’ils deviennent agressifs. Concernant leur dard, il peut passer par des tissus épais comme le caoutchouc, malgré le fait qu’il soit assez court, contrairement à celui du frelon de l’Europe. La piqûre de ce type de frelon peut causer une démangeaison ou une enflure. Toutefois, son venin n’est pas vraiment toxique. La piqûre peut être douloureuse, mais non dangereuse. Il est quand même pratique d’éviter de se faire piquer à plusieurs reprises. Lorsque le frelon asiatique utilise son dard pour piquer, il ne la perd pas. Ce qui signifie que la bestiole est capable de recommencer son geste. Dans le cas où une personne allergique s’est fait piquer, il faut immédiatement joindre les urgences.

Les points sur l’alimentation du Vespa Velutina

Si les abeilles se nourrissent de pollen, le frelon asiatique, de son côté, se nourrit des protéines inclues dans la chair d’autres insectes, en particulier des abeilles. Apis cerana et Apis mellifera sont des cibles parfaites. Lorsque le Vespa Velutina attaque sa proie, il ne présente aucune pitié. Il est capable de tuer une abeille en quelques minutes. L’attaque de plusieurs frelons peut même arriver jusqu’à détruire une ruche tout entière.

D’un autre côté, l’insecte s’alimente aussi de papillons, pucerons, fourmis, chenilles, … Nous pouvons dire que c’est un vrai prédateur miniaturisé. Les frelons à pattes jaunes peuvent également faire des ravages dans les vergers en automne. A cette période de l’année, ils s’attaquent principalement aux fruits. Comme nous pouvons le constater, la présence de frelons asiatiques peut causer une situation dérangeante. Non seulement, ils nuisent à la pollinisation en tuant les abeilles, mais surtout, leurs piqûres peuvent présenter des risques de malaises. Il est donc utile de trouver un moyen de s’en débarrasser.

Lutter contre les frelons asiatiques : supprimer leurs nids

Dans la mesure où nous remarquons la présence de frelons dans la maison, cela indique l’existence d’un nid de frelons près du foyer. En dépit du fait qu’ils aient un venin non toxique, ces bestioles peuvent quand même présenter un danger pour les enfants ainsi que les personnes allergiques avec leur piqûre. Il est donc préférable de les éliminer. Cependant, il ne faut pas oublier que ce type d’insecte ne supporte pas que nous nous approchions d’eux. A la moindre sensation de danger, il prendra de l’avance et attaquera son adversaire. Ainsi, il faudra bien s’équiper avant de s’approcher du nid du frelon asiatique. Ce travail nécessite l’usage d’une tenue de protection appropriée telle qu’une combinaison épaisse ou porter tout simplement plusieurs couches de vêtements.

Pour supprimer le refuge des frelons, il faut privilégier une intervention nocturne. La colonie est habituellement active pendant la journée. Par contre, elle devient vulnérable une fois la nuit tombée. Nous aurons besoin de nous équiper de plusieurs sacs en plastiques. Il faudra également des bouchons pour boucher les ouvertures de façon à piéger les insectes dans leur propre refuge. Une fois que cela est fait, il ne restera plus qu’à décrocher le nid et le mettre dans le sac. Pour plus d’assurance, il est judicieux de placer le sac contenant le nid dans un autre sac en plastique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *